Hier… j’ai visité La Maison du Soft Perfume

Aujourd’hui, la marque Sabé Masson ouvre sa première boutique à deux pas du Carreau du Temple. Nous avons pu visiter cette « Maison du Soft Perfume » avant tout le monde et en apprendre un peu plus sur cette marque qui a décidé de vendre ses parfums sous forme solide, en stick, un peu à la façon d’un rouge à lèvres. Chaque soft perfume est une pâte cosmétique aux ingrédients 100% naturels, sans alcool et sans parabène à laquelle est ajouté un parfum. Douze fragrances sont actuellement disponibles, que viendront rejoindre huit autres en cours d’année. S’agit-il d’un nouveau gadget bobo et éphémère ? La marque se lance en tout cas un beau défi, celui d’imposer un nouveau mode de consommation du parfum, associé depuis des siècles à sa forme liquide. Une chose est sûre : ces parfums solides ont quelque chose de séduisant.

soft-perfume

L’objet en lui-même est attachant. Cylindre mat à l’oeil, au toucher « peau de pêche », le soft perfume est sensuel et ludique. Nul doute qu’il donne une irrésistible envie de l’ouvrir, d’en tourner le couvercle, de le sentir, de l’appliquer, de le manipuler, de l’emporter partout. On l’imagine volontiers comme le nouveau fétiche qu’on aimera à glisser dans son sac à main… ou dans son sac de sport. Car, si dix des parfums actuels sont féminins, deux, bientôt trois, sont destinés aux hommes. On pourrait même se demander si la gente masculine ne serait pas, finalement, la plus concernée par cette innovation. Côté compacité, poids, praticité, il faut bien reconnaître qu’aucun parfum ne sera plus simple à transporter, dans la journée et en voyage.

stick soft perfume

La réussite du soft perfume tient avant tout à la créativité de sa fondatrice, Isabelle Masson Mandonnaud. Si elle n’est pas un « nez », l’ancienne fondatrice de Séphora sait s’entourer. Neuf parfumeurs ont en effet été sollicités pour créer une première gamme qui frappe pourtant par sa cohérence. Il est des parfums comme des robes ; de même que les collections de couture sont souvent importables, trop de parfums sont, dans la vie quotidienne, tout simplement insupportables. Ici, rien de tel : si chaque fragrance a évidemment sa personnalité, c’est la sobriété et l’élégance qui prédominent. Cette apparente simplicité est mise en scène sous la forme ludique de « macarons olfactifs », sorte de cartouches exposant les ingrédients qui composent cette cuisine olfactive.

L’originalité du concept Soft Perfume et la sobre élégance des parfums ne pourraient pleinement s’exprimer sans une très belle direction artistique : l’univers visuel autour de la marque est foisonnant et design à la fois. L’ambiance provençale d’un Lucky Bay côtoie le rhinocéros de Dürer, lui-même voisin de l’univers kaléidoscopique d’un Swing Beauty. La boutique est un bel endroit à visiter, où tout respire une esthétique élégante et contemporaine, mais non dénuée de fantaisie.

sabe-masson-boutique
sabe-masson-parfum

Et demain ? Devant le foisonnement créatif d’Isabelle Masson Mandonnaud, pourquoi ne pas prendre au pied de la lettre les métaphores culinaires qui lui sont chères et imaginer des parfums à boire ? Parfumer les cocktails, n’est-ce pas après tout le principe des bitters, ces concentrés aromatiques si à la mode en ce moment ? Si certains barmen et mixologistes s’y sont essayé, à la manière de Tony Conigliaro, avec notamment son cocktail The Rose en 2010, il y a sans doute un défi à relever de ce côté là…

Sabé Masson
La Maison du Soft Perfume
4 rue de Franche Comté
Paris 3ème

Soumettre un commentaire

Pin It on Pinterest